Le Lean management, néo-taylorisme ou retour au travail à la chaine ?

1 juillet 2015

Le Lean management, néo-taylorisme ou retour au travail à la chaine ?

Le-Lean-management-1

Le Lean déclare renforcer la compétitivité de l’entreprise et le confort des salariés en faisant la chasse au gaspi.

Concept développé à la fin des années 70 au Japon, le lean management incite les employés à lutter contre les gaspillages et tout ce qui produit spontanément de la « non-valeur ajoutée ». Mais de quoi parle-t-on  ? Ses défenseurs soulignent les gestes superficiels et inadéquats qu’un salarié peut faire au cours d’une journée, les déplacements inutiles, les outils inappropriés, les positions au travail non optimisées… Cela aurait un coût, constaté à travers une faible productivité, des pertes de temps récurrentes, des durées de stockage qui s’étirent, des délais de livraisons dépassés. Le lean séduit. Il propose d’accroître la productivité et d’améliorer les conditions de travail en faisant participer les salariés. En réunissant régulièrement ses équipes, en les laissant agir pour résoudre un problème, le dirigeant génère une dynamique finalement porteuse de solutions.

Le salarié y trouverait toute sa place, la satisfaction du client en serait accrue et les gains de productivité au rendez-vous. Pourtant, certains contestent fermement son utilité. Ils y voient même une aggravation des risques pour le salarié  : troubles musculo-squelettiques, troubles psychosociaux, dévalorisation et perte de confiance en soi. Le lean créerait une plus grande division du travail qui aurait pour conséquence ultime l’augmentation des cadences de production. En définitive, les coûts de production seraient réduits mais le bien-être des employés s’amenuiserait d’autant. Les relations professionnelles seraient profondément détériorées, menaçant l’équilibre-même des modes opératoires depuis longtemps installés et jugés jusqu’à ce jour efficaces.

Dynamic n°135 juillet-août-septembre 2015

Pour qui ?

Adaptable à tous les secteurs économiques, le lean est principalement implanté dans l’industrie. Le tertiaire et les services publics s’y intéressent de plus en plus.

Tous concernés

Faire participer l’ensemble des employés d’une entreprise à la lutte contre le gaspillage.  L’homme devient le facteur clé du succès : de la direction générale à l’opérateur, chacun à son poste.

L’importance du groupe

Le-Lean-management-2

L’âge, le sexe, les capacités physiques sont mises de côté pour traiter l’employé, de quelque niveau qu’il soit, d’une façon holistique et collective.

Pourquoi ça marche ?

Le-Lean-management-3

Le lean propose de nombreuses consultations de salariés. Un moyen d’être à l’écoute des équipes et de leur offrir la possibilité de s’exprimer.

Renseignez-vous !

Le-Lean-management-4

Plusieurs organismes sont à même de vous renseigner, former et accompagner pour la mise en place du lean au sein de votre entreprise : l’Asfo Pau-Pyrénées, Ideso ou l’ADI (Agence Développement Innovation).