L’union fait la force

14 avril 2016

L’union fait la force

union-fait-force-1

550

le nombre  d’emplois directs créés en 20 ans sur les cinq sites d’Eurolacq  Entreprises.

80%

c’est le taux d’entreprises issues de pépinières dépassant les cinq ans d’existence. Sur l’ensemble des entreprises, le taux est de 50% en France.

15

le nombre de zones d’activités abritées par la Communauté de Commune de Lacq-Orthez, auxquelles il faut ajouter 5 hôtels d’entreprise et une pépinière  répartie sur 5 sites.

union-fait-force-1

Zones d’activités, hôtels d’entreprises, pépinières… pour une entreprise, le fait de s’insérer dans une structure collective est un gage de réussite.

Claire Nunn est une jeune entrepreneur dans le domaine de la graphothérapie et du coaching scolaire. Sa société Écrire est installée depuis un an sur la Zone Artisanale de Loupien à Monein dans l’un des cinq sites du réseau de pépinières Eurolacq. Elle y bénéficie des nombreux avantages proposés en général par ce genre de structure : loyer modéré, accompagnement et conseils personnalisés, salle de réunion, espace détente ou encore espace repas. «  Pour moi, il y a beaucoup d’aspects positifs très concrets comme le fait de ne pas avoir eu à investir dans une imprimante par exemple mais le plus important c’est que je travaille dans une ambiance où je ne ressens pas de solitude. Quand on démarre une activité, on se pose mille questions et même si les autres résidents ne sont pas dans le même domaine, c’est ras surant de pouvoir parler avec eux », assure la jeune femme. La société Oyat Concept, spécialisée dans l’aménagement d’espaces pour professionnels est elle aussi en pépinière mais à Biron. Yan Kreber, son fondateur, confirme l’intérêt de partager des locaux et de mutualiser les forces : « nous avons été pris en charge avant même l’immatriculation de la société avec des conseils très pertinents pour élaborer l’étude de marché et le business plan. Il existe une vraie solidarité entre les entreprises du site et cela a abouti à plusieurs collaborations  ». Une fois le stade des 4 années en pépinière passé, Oyat Concept envisage à l’avenir de devenir propriétaire de ses locaux et a déjà des contacts avec la Communauté de Communes de Lacq-Orthez. Car en Béarn, quel que soit son niveau de développement, une entreprise peut trouver le dispositif adapté à ses besoins afin de s’implanter sur le territoire et s’inscrire dans un réseau. A Pau par exemple, la technopole Hélioparc réunit toutes les facettes de la mutualisation (zone d’activité, pépinières, hôtels d’entreprises) et accueille environ 130 entreprises dont plus d’une vingtaine au moins de 4 ans. « Certaines sociétés incubées ici ont aujourd’hui plus de 80 salariés et continuent leur déve loppement dans un de nos bâtiments car même quand l’accompagnement est terminé, les échanges continuent d’exister, une communauté se crée  », explique Olivier Farreng, directeur d’Hélioparc. Une communauté que les équipes de la technopole font vivre via des animations liées aux différents aspects du monde de l’entreprise (relation presse, gestion de trésorerie…). «  On sait qu’en France, une entreprise sur deux n’atteint pas les 5 ans d’exis tence. Dans ces structures collectives, le but est de rompre l’isolement du chef d’entreprise et les statistiques de survie y sont nettement supérieures  », conclut Olivier Farreng.

union-fait-force-3

1 650 000

en euros, le coût de la future pépinière d’entreprise de la Zone d’Activités Économiques de Thèze-Miossens.Lacq-Orthez.

menages-bearnais-fideles-grandes-surfaces-6

90% et 100%

soit les taux respectifs d’occupation des pépinières d’Eurolacq Entreprises et Hélioparc

Une nouvelle pépinière sur le Parc d’Activités Économiques de ThèzeMiossens

Une pépinière d’entreprise verra le jour à l’automne 2016 sur le nouveau Parc d’Activités Économiques de Thèze-Miossens. Le bâtiment de 800 m² proposera 8 bureaux de 15 m² et 4 ateliers  de 100 m². Basé sur des locaux évolutifs, le projet a été pensé de manière à accueillir tout type d’activité. C’est la Communauté de Communes des Luys en Béarn qui gérera en direct l’équipement afin «  de créer un vrai lien entre la collectivité et les jeunes en trepreneurs  », selon Antoine Hielle, responsable du pôle de développement économique de la CCLB

union-fait-force-2

Des solutions d’implantation pour tous

En Béarn, que ce soit en zones d’activités, en hôtel d’entreprises ou en pépinière, n’importe quelle société peut trouver une solution d’implantation adaptée à ses besoins. Chaque communauté de communes met en effet à disposition des entrepreneurs un panel d’outils qu’il est possible d’intégrer après passage devant un comité d’agrément. Et si certains sont spécialisés dans des domaines précis comme l’Atelier Numérique et Géostart, pépinières respectivement dédiées aux domaines du numérique et des géosciences au sein d’Hélioparc, ou encore le GIP Chemparc mis en place par la Communauté de Communes de Lacq-Orthez à destination des entreprises de l’industrie chimique, la grande majorité des dispositifs sont généralistes. Au sein de la même CCLO, une entreprise souhaitant s’installer sur le territoire quel que soit son secteur, se voit par exemple proposer une foule de possibilités, de l’hébergement à la construction d’un bâtiment en passant par la vente d’un terrain ou sa viabilisation. « Notre rôle consiste également à accompa gner les entreprises en mettant à leur disposition un personnel formé, no tamment en pépinières. Bref, tout est mis en œuvre pour faciliter la vie des entreprises », affirme Jacques Lérou, responsable du pôle développement économique de la CCLO.

union-fait-force-5

Source : Observatoire National des Pépinières d’Entreprises

Dynamic n°137 avril-mai-juin 2016